Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 Mar

Education traditionnelle et éducation humaniste (DS 2nde5)

Publié par Louis BRUN  - Catégories :  #seconde

 

Document 1. Une satire de l'enseignement traditionnel

 

Au premier rang sont  les grammairiens, race d'hommes qui serait la plus calamiteuse et la plus accablée par les Dieux (…).

On les voit toujours faméliques et sordides dans leur école; je dis leur école, je devrais dire leur séjour de tristesse, ou mieux encore leur galère ou leur chambre de tortures. Parmi leur d'écoliers, ils vieillissent dans le surmenage, assourdis de cris, empoisonnés de puanteur et de malpropreté, et pourtant je leur procure l'illusion de se croire les premiers des hommes. Ah qu'ils sont contents d'eux lorsqu'ils terrifient du regard et de la voix une classe tremblante, lorsqu'ils meurtrissent les malheureux enfants avec la férule, les verges et le fouet ! (…) Leur malheureuse servitude leur apparaît comme une royauté (…). Mais leur plus grande félicité vient du continuel orgueil de leur savoir. Eux qui bourrent le cerveau des enfants de pures extravagances (…) !

 

Erasme, Eloge de la folie, 1511

 

Document 2. Portrait idéal de l'humaniste

 

Je voudrais qu'il fût instruit des lettres ou de ces études que nous appelons "les humanités". Qu'il soit familier avec le latin et le grec à cause de l'abondance et de la variété des choses qui furent divinement écrites dans ces langues. Qu'il connaisse bien les poètes ainsi que les orateurs et les historiens et qu'il apprenne lui aussi à écrire en vers et en prose, en particulier dans notre propre langue [l'italien]. Je le louerai aussi de savoir plusieurs langues étrangères, particulièrement l'espagnol et le français, parce que l'usage de l'un et de l'autre est très répandu en Italie. Il devrait également savoir nager, sauter, courir et lancer des pierres pour la préparation au combat. Je ne sera pas satisfait de lui s'il n'est aussi musicien, et li ne suffit qu'il sache lire sa partie sur un livre, il doit encore jouer de divers instruments. Je veux encore mentionner une autre chose que je ne voudrais pas lui voir négliger : c'est la science du dessin et de l'art de peindre.

 

Baldassare Castiglione, Le Parfait Courtisan, 1528.

 

Baldassare Castiglione (1478-1529) est un écrivain et un diplomate. Né près de Mantoue, il sert à la cour des Gonzague et des Montefeldre à Urbino

 

Vocabulaire du texte 1

Vocabulaire du texte 2

Grammairien : enseignants des premières classes

Famélique : maigre

Férule : Baguette servant à punir les écoliers

Verge : Baguette ou tige en bois

Félicité : bonheur suprême

Humanités : les trois disciplines négligées dans l'enseignement traditionnel  la grammaire, la rhétorique (l'art de bien parler) et la dialectique (la logique)

Orateur : Qui prononce un discours

 

 

Exercice 1.  Se situer dans le temps

 

1. Présenter les documents.

 

 

Nature

Auteur

Thème

Contexte

Intention

destinataire

Une satire

Eloge de la folie

Erasme

Humaniste hollandais du XVI°

Méthodes d'enseignement traditionnel

1511 : Humanisme et Renaissance période de renouveau intellectuel basée sur la redécouverte de l'Antiquité et proposant une  nouvelle vision de l'homme

critique

nous

traité

Baldassare Castiglione (1478-1529), humaniste italien

L'éducation du parfait humaniste

1528 : idem

définir

nous

 

 

 

2. Pour qui a travaillé Baldassare Castiglione ? Comment appelle-t-on ce phénomène ? En quoi ce phénomène a-t-il contribué au développement de l'humanisme et de la Renaissance ?

 

Il a travaillé à la cour des Gonzague et des Montefeldre à Urbino. On appelle ce phénomène le mécénat. Il a contribué au développement de l'humanisme et de la renaissance care grâce à l'argent de ces précieux protecteurs, les artistes et intellectuels ont pu travailler.

 

 

3. Quelle est la "nationalité" de Baldassare Castiglione ? Est-ce surprenant ? Justifiez à l'aide de vos connaissances.

 

Il est italien; cette nationalité n'est pas du tout surprenante car l'Italie du Nord a été le berceau de l'humanisme et de la Renaissance (présence de grandes villes avec un mécénat actif, vestiges de l'Antiquité…)

 

4. Par quels moyens les intellectuels du XVI° siècle réussissent-ils à diffuser leur savoir ?

 

Ils diffusent leur savoir grâce à une invention essentielle qui est l'imprimerie ainsi que par les voyages. L’utilisation du latin constitue un atout.

 

 

Exercice 2. Une satire de l'enseignement traditionnel

 

1. Quel portrait Erasme dresse-t-il des maîtres ? Justifiez par des éléments du texte

 

Erasme nous donne une image très négative des maîtres. Ils sont orgueilleux ("extérieur de la sagesse", "se croire les premiers des hommes"); ils ont une allure physique peur engageante ("famélique, sordides, affligées"), manipulée par la folie ("je leur procure l'illusion").

 

2. Quelles sont leurs méthodes d'enseignement ? Justifiez par des éléments du texte

 

Les maîtres ont recours à la force physique et à la terreur ("voix tremblante", "regard terrifiant", "malheureux enfants meurtris par la férule, la verge et le fouet").

 

3. Quelle est l'ambiance dans la classe ? Pourquoi ?

 

L'ambiance est à la fois triste ("tristesse") et bruyante et désordonnée ("troupeau d'élèves, "surmenage", "cris, "puanteur"). Erasme évoque l'incapacité des maîtres  à intéresser leur public

 

4. Quel est l'objectif de cette éducation ?

 

le but de cette éducation est de former des hommes dociles, soumis ("chambres de torture", "servitude")

 

Exercice 3. Portrait idéal de l'humaniste

 

1. A partir du document 2 complétez le tableau suivant. Comment qualifieriez-vous cette formation ? Avec quels autres intellectuels pouvez-vous trouver des points communs. Justifiez.

 

 

 

Littérature

Langues anciennes

Langues vivantes

arts

Education physique

Poésie, discours, histoire, triuvium

Grec, latin

Espagnol

Français

Musique, peinture et dessin

Nage, course, saut, lancé de pierre

 

 

Cette qualification est complète (le corps et l’esprit)  : on peut la rapprocher de celle de Pantagruel dans le livre de Rabelais (voir module)

 

2. En vous appuyant sur vos connaissances, dites quelles sont les méthodes d'enseignements défendues par les humanistes

 

Les méthodes d'enseignements telles qu'elles sont par exemple défendues par Rabelais et Montaigne suggèrent de laisser parler l'élève, de privilégier la réflexion sur l'accumulation de connaissance, de lui proposer des exercices pratiques (qu'ils lui permettent de réutiliser ses connaissances) : l'élève doit être acteur et non plus soumis à l'apprentissage.

 

 

3. Quel sont les objectifs de cet enseignement ?

 

Les objectifs sont bien sûr d'atteindre une certaine perfection  (un esprit sain dans un corps sain) et une certaine sagesse car pour les humanistes la connaissance est acteur de progrès; elle permet de bien se comporter (comprendre les choses permet de bien agir) : en faire des hommes libres.

 

Exercice 4

A partir du travail réalisé en exercice 2 et exercice 3, rédigez une synthèse qui réponde au sujet suivant : En quoi l'éducation humaniste diffère-t-elle de l'éducation traditionnelle ?

 

L'éducation humaniste et l'éducation traditionnelle s'oppose aussi sur les méthodes que sur les contenus et les objectifs.

 

I.  L'éducation traditionnelle

 

1. les moyens : la force et la terreur, gavage

2. les contenus : un enseignement inutile (savoir inapproprié)

3. les objectifs : la servitude

 

II. l'éducation humaniste

 

1. les méthodes : la réflexion, le discours

2. les contenus : une formation complète

3. les objectifs : la perfection et la liberté

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

About this blog

un blog pédagogique histoire-géographie et ECJS de Louis Brun, enseignant au lycée Jacob Holtzer (Firminy - Loire)