Jacobhistgeo

devoir sur l'émigration d'Européens vers d'autres continents (2nde4)

6 Octobre 2012 , Rédigé par Louis BRUN Publié dans #seconde

 Document 1. L'attractivité des salaires américains (caricature de 1855)

 

caricature1855.JPG

 

 

 

1. Lieu d’accueil des immigrés à New York.

2. Oncle Sam et un aigle, symbole des Etats-Unis.

3. Recherchons 1 000 000 d’hommes, bons salaires.

4. Vers les navires à vapeur américains

5. Allégorie de l’Irlande

6. John Bull, personnage symbolisant le bourgeois anglais typique.

7. Lion symbole du Royaume Uni

 

 

 

1. Ce document est-il un document source ou un document d’interprétation ? Justifiez votre réponse.

 

Ce document est un document source car il est contemporain des faits étudiées : en effet le document date de 1855 et notre objet d’étude était les migrations d’Européens au XIX° siècle. C’est un témoignage direct.

Ce document est une caricature d’un auteur inconnu qui dénonce les motivations des migrants irlandais en partance pour les Etats-Unis. Réalisé en 1855, ce document s’inscrit dans un contexte où les migrants originaires d’Europe du Nord sont majoritaires.

 

2. D’après ce dessin, pour quelle raison ces migrants ont-ils décidé de quitter le Royaume Uni ?

 

Les causes du départ sont multiples. Ici la cause mise en évidence est la cause économique : la pauvreté et la crise économique provoquent de nombreux départs.  Dans le document, les migrants sont attirés par les emplois offerts et les bons salaires (« Recherchons 1 millions d’hommes et bons salaires »).

 

 

3. Citez d’autres raisons, vues en classe, qui ont conduit des Européens à partir.

 

D’autres causes peuvent être mises en avant. Elles peuvent être démographiques. En effet l’augmentation de la population avec la  transition démographique accélère le processus migratoire. D’ailleurs, comme nous l’avons vu en classe, l’Angleterre est alors en plein transition démographique.

Les causes sont aussi politiques : certains migrants  fuient la répression politique ou religieuse comme les juifs d’Europe de l’Est qui veulent échapper aux pogroms.

Les logiques familiales sont aussi en prendre en considération. A ces facteurs on peut ajouter des logiques collectives, familiales ( la présence  déjà sur place de membres de la famille facilite les choses)  ou individuelles (le goût de l’aventure).

C’est la conjonction de plusieurs causes qui permet de comprendre la migration. 

 

 

4. Quel progrès technique a favorisé les migrations transcontinentales ?   Quel type de migration favorise-t-il ?

 

 

Les navires représentés sont des bateaux à moteur et à voile. Les progrès des transports permettent une traversée plus rapide tout en augmentant le nombre des passagers. Ceux-ci sont de plus en plus nombreux.

Avec la marine à voile, la traversée dure environ cinq semaines à partir des ports d’Europe du Nord-ouest. À partir des années 1850, la révolution des transports se fait sentir : les émigrants commencent à accéder plus facilement au port de départ grâce au développement du chemin de fer tandis que les paquebots à moteur remplacent les bateaux à voiles, permettant une traversée plus rapide.  À la fin du siècle, la traversée de l’Atlantique une dizaine de jours à partir de Hambourg, Liverpool ou Le Havre et 21 jours de Naples ou de Fiume.

 

Les progrès des transports permettent le développement d’une migration de masse.  

 

5. Le pays figuré a-t-il accueilli beaucoup de migrants ? Pourquoi ? 

 

On peut estimer à plus de 32 millions le nombre de migrants qui arrivent aux Etats-Unis au cours du XIX° siècle. (1819-1920). Il s’agissait de peupler et de mettre en valeur et le nouveau monde (mise en valeur agricole et industrielle) 

 

 

6. D’où étaient originaires les migrants majoritaires à ce moment là ? Par qui seront-ils remplacés par la suite ? 

 

Progressivement au cours du XIXe, l’origine des migrants se modifie : de nouveaux courants d’immigration venus du Sud et de l’Est de l’Europe confluent avec les courants plus anciens du Nord et de l’Ouest de l’Europe.

Entre 1820 et 1890, les migrants venus de Grande-Bretagne (Angleterre, Ecosse et Pays de Galles) restent nombreux (2,7 millions), mais ils sont supplantés par les Irlandais (3,3 millions entre 1820 et 1890), et surtout ceux venus des états allemands (4,4 millions aux mêmes dates).

À partir des années 1880, des migrants venus d’Europe du Sud et de l’Est commencent à affluer. Les Italiens sont de plus en plus nombreux ainsi que les Polonais venus de Russie, de Prusse et d’Autriche. Des Juifs arrivent de toute l’Europe orientale, mais surtout de Russie, où les Juifs sont confinés dans une « zone de résidence », et soumis depuis 1881 à des lois antisémites et des pogromes de plus en plus fréquents.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog