16 Oct

correction DS sur la place des populations de l'Europe (2nde1)

Publié par Louis BRUN  - Catégories :  #seconde

 

cartepeuplement.JPG

 

 

 

Nathan, Histoire Seconde, collection  Guillaume Le Quintrec, 2010

 

Document 2. Evolution de la population mondiale du début de notre ère à 1900 (en millions)

 

 

Début de notre ère

1300

1400

1500

1800

1900

Monde

250

429

374

458

968

1613

Europe

43 

(17.2%)

86

(20%)

65

(17.5%)

84

(18.5%)

195

(20%)

422

(26%)

 

D’après Jean Noël Biraben, L’évolution du nombre des hommes, Population et sociétés n° 394, octobre 2003.

 

 

 

Exercice 1. Les populations de l’Europe dans les grandes phases de la croissance de la population mondiale et du peuplement de la Terre, de l’Antiquité au XIXe siècle.

 

1.  Quels sont les plus anciens foyers de population ?  Pourquoi ? (2)

 

Les plus anciens foyers de population sont la Chine, l’Inde et l’Europe.

Ces foyers de populations correspondent aux zones où l’agriculture s’est développée, assurant ainsi à l’homme une alimentation constante : riz en Chine et en Inde, blé en Europe, au Moyen Orient et en Afrique du Nord, sorgho en Afrique, maïs en Amérique de l’Ouest.

 

 

2. Comment évolue la part de la population européenne par rapport à la population mondiale au fil des siècles ?  (1)

 

La part de la population européenne est relativement stable autour de 20%.

 

 

3.  Comment évolue la population européenne du début de notre ère au début du XVIII° ?  Identifier les phases de croissance et de crise ?  (2)

 

La population européenne augmente lentement mais de manière inégale :

On constate des phases de croissance (aux XI°- XIII° et XVI° siècles) et des phases de repli (aux XIV° et  XV° siècles)

 

4. A l’aide de vos connaissances, expliquez  les phases de crise et de croissance. (3)

 

Les phases de crise aux XIV° et XV° siècles : Plusieurs  explications sont avancées : la peste, la surpopulation (augmentation de la population et fin des défrichements à amenuisement des terres et  nouveaux comportements démographiques : mariage plus tardif et restriction des naissances)  et le mode d’exploitation sociale (concentration des terres) ainsi qu’une phase de détérioration climatique.  Jacques Dupâquier parle dans son ouvrage Histoire des populations  de l’Europe (tome 1) des trois fléaux de l’apocalypse : la peste (dont la peste noire de 1347 à 1350, la famine et la guerre.   Les crises catastrophiques sont celles où ces trois fléaux se conjuguent. (1,5)

 

Les phases de croissance : les explications claires et précises sont difficiles. Les historiens émettent plusieurs hypothèses :

Pour la période allant du XI° au XIII° siècle :  de meilleures conditions climatiques  qui auraient facilité la mise en culture de nouveaux espaces, une meilleure sécurité (paix de dieu) et un meilleur approvisionnement alimentaire favorisant les chances de survie (introduction du lapin, des poissons, fèves et pois dans les menus) mais aussi quelques progrès dans les techniques agricoles (application et développement de techniques anciennes : moulins à eau et à vent, introduction du métal dans les outils, nouvelles techniques d’attelage , mise en valeur agricole avec les défrichements [du XI° au XIII°]). (1,5)

 

 

5.  A partir de quand la population européenne augmente-t-elle sensiblement ?  Quel phénomène  démographique est amorcé ? Rappelez sa définition (5)

 

A partir du milieu du  XVIII° siècle, la population  européenne commence à augmenter fortement.  Le phénomène s’accélère et prend de l’ampleur au XIX° siècle. La population européenne est multipliée par 4 en un siècle (passant de 195 millions d’habitants à 422 millions entre 1800 et 1900) (1.5)

 

Le phénomène amorcé  est la transition démographique.  (1)

 

C'est-à-dire le passage d’un régime démographique ancien caractérisé par des taux de mortalité et de natalité élevé (entraînant un accroissement naturel faible) à un régime démographique moderne caractérisé par des taux de mortalité et de natalité faible (entraînant un accroissement naturel faible). Entre les deux régimes, les variations décalées des taux de mortalité et de natalité entraînent une explosion démographique.  (2,5)

 

 

6. Comment expliquez-vous  cette évolution démographique ? (3 points)

 

Au départ, les raisons de cette croissance (générale)  sont mystérieuses : la fécondité fléchit (avec l’allongement du célibat) alors que la mortalité baisse : les progrès de la médecine comme la révolution agricole ne peuvent l’expliquer (ils sont à prendre en compte à la fin du XVIII° siècle et au courant du XIX° siècle). Certains évoquent un changement dans l’environnement de la planète (peut-être une reprise du rayonnement ultraviolet néfaste aux bactéries). D’autres mettent en avant des causes biologiques : les populations résisteraient mieux aux maladies (immunisation).  (1)

Avec les progrès de la médecine (progrès de la vaccination), de l’hygiène et de l’agriculture, cette croissance s’accélère au cours du XIX° siècle  (2)

 

 

 

Exercice 2. Vérifier ses connaissances (3 points)

 

1. Définir les termes suivants : émigration, xénophobie, pogrom

 

Emigration : Action de quitter son pays natal (1)

Pogrom : action violente contre une communauté juive avec la complicité des autorités (mot d’origine russe) (1)

Xénophobie : haine de l’étranger (1)

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

un blog pédagogique histoire-géographie et ECJS de Louis Brun, enseignant au lycée Jacob Holtzer (Firminy - Loire)

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog